Titi, Bugs Bunny, Goya et Lucky

Chantal GoyaChantal Goya la planète merveilleuse

Marie-Rose (Chantal Goya) évolue parmi les grandes figures de la mythologie enfantine : pierrots, colombines, rats des villes, rats des champs, Luciole, Jean-Baptiste Poquelin, les Pieds nickelés, Bécassine, Guignol, gendarme, les corsaires scarabées, le chat botté, Jeannot lapin, la chèvre de M. Seguin. Pour faire participer les enfants à son spectacle et échanger avec son public, il n’y a pas meilleur moyen : on fait défiler toutes les valeurs sûres rencontrées au fil des années dans les contes illustrés, les bandes dessinées, les spectacles de marionnettes. La machine Debout a les pieds sur terre et tient les rênes de la recette assurée. Son succès est très discuté, tout comme celui de Jean-Baptiste qui, il y a trois siècles, divertissait la cour. Le fil est ténu, qui accroche les différents tableaux. Comment ordonnancer harmonieusement des bribes d’histoire que l’on passe en revue, hors contexte ? Il y a un truc pour cela faire des voyages… sur la mer, dans l’univers. De Paris aux mers du Sud, de l’île Merveilleuse à la planète Merveilleuse… Faire d’un escargot un carrosse, d’un soulier un navire à vapeur, de papillons des musiciens, de petits rats en tutu des fleurs. Mlles les fleurs des îles chantent et dansent gentiment (les tutus roses, la couronne printanière sur les chevelures bouclées sont agréables à l’œil). Les pâtissiers font un pas de deux résolument moderne et coquin. Et surtout vous pourrez procurer, sans vous déplacer, le show de cette fin d’année à vos vacanciers.